Emprisonné, R. Kelly sort l'album "I Admit It" AIR RADIO ONE


28 décembre 2022 - 54 vues

R. Kelly purge le reste de sa vie en prison en tant que délinquant sexuel. Alors d'où vient le tout nouvel album "I Admit It" qui a frappé les plateformes de streaming début décembre 2022 ?

coupable

Le mercredi 14 septembre 2022, R. Kelly a été reconnu coupable de six des 13 chefs d'accusation de pornographie juvénile lors de son procès. Après avoir visionné des preuves vidéo du musicien agressant et urinant sur sa filleule alors âgée de 14 ans, la procureure Elizabeth Pozolo a déclaré : "Robert Kelly a agressé de nombreuses filles au fil des ans. Il a commis de terribles crimes contre des enfants. Maintenant, tant d'années plus tard, la face cachée de Robert Kelly a été révélée."

Février 2023 décidera combien d'années R. Kelly, qui avait auparavant été condamné à 30 ans de prison dans l'État de New York , sera donné.

Nouvel album "Je l'avoue"

Dès septembre 2021, près d'un an avant le premier verdict, des services de streaming tels que Spotify, Apple Music and Co. ont retiré sa musique de toutes les playlists. Par exemple, Pandora a déclaré dans un communiqué de presse concernant l'artiste "I Believe I Can Fly" : "Chez Pandora, nous insistons pour ne pas promouvoir activement les artistes présentant certains problèmes comportementaux, éthiques ou criminels documentés. Nous abordons chaque cas différemment et vérifions leur exactitude pour nous assurer que nous ne manquons de rien. Un artiste vedette doit se conformer aux principes de Pandora sans que nous ayons à censurer.

Alors que R. Kelly est en détention depuis juillet 2019 et a finalement été transféré à la prison de Brooklyn, il n'a fait aucun autre commentaire. Au lieu de cela, près de 2,5 ans plus tard, un nouvel album de lui est apparu et a horrifié des millions de fans :

Dans l'avant-dernière chanson de l'album, "I Admit It", R. Kelly a avoué avec lyrisme qu'il "s'amusait avec des femmes plus âgées et plus jeunes" mais n'était pas un pédophile. À son avis, il n'aurait pas non plus dû être condamné et emprisonné...

Divers services de streaming ont depuis supprimé l'album "I Admit It" de la base de données. Selon les médias, le fichier était une copie piratée. Pendant ce temps, il n'y a aucune déclaration de son service de presse.